top of page
  • Photo du rédacteurNathalie Lekobou

Rentrée scolaire 2022-2023 au collège Renaissance d'Imoussa


Finies les vacances scolaires et retour au collège Renaissance d'Imoussa qui a accueilli pour cette rentrée scolaire 2022-2023, 164 élèves qui risquaient de parcourir entre 18 à 26 km par jour pour aller étudier dans le collège d’un village voisin.



La rentrée scolaire qui s'est déroulée le 26 septembre 2022 au Collège Renaissance d'Imoussa anciennement appelé CEG d'Imoussa, est à considérer comme un grand défi pour l'ONG APARD (Alliance panafricaine de recherche pour le développement). Ce collège devait fermer ses portes cette année 2022/2023 pour des raisons budgétaires pour finalement fusionner avec le Collège du village voisin d’Ounabé, qui se trouve à 4,5 Km du village d’Imoussa, 5,5 du village d’Oudjé et 6,5 du village de Gonobé.


Cette décision de fermeture a beaucoup perturbé le Dr. Victor K. AGBEGNENOU qui, à travers son ONG APARD, a pris les devants pour ramener le collège du village d'Imoussa de son statut d’école publique à celui d’une école “Privée laïque”. La satisfaction doublée d’un sentiment d'espérance a été grande dans les villages d’Imoussa, d’Oudjé et de Gonobé de voir les enfants de leur communauté sauvés de la corvée quotidienne de marcher entre 18 km et 26km pour aller au collège d’Ounabé.


Arborés de leur tenue de classe de couleur bleue, généralement associée à l'apaisement, à la stabilité et à la confiance, les collégiens d’Imoussa témoignent leur reconnaissance au digne ressortissant de leur zone rurale qui n’a pas oublié les siens.


Le Dr. Agbégnénou est, certes, un grand chercheur qui a plusieurs inventions à son actif centrées sur le développement de l’Afrique, malheureusement, celles-ci ne lui procurent pas encore de revenus suffisants. Aussi, répond-il seul avec ses enfants aux charges inattendues du collège dont il a hérité à moins de 2 semaines de la rentrée dans des conditions difficiles.


C'est pourquoi l'ONG APARD a besoin d'âmes de bonne volonté pour garantir les charges de ce collège qui est dans un état dégradé et en milieu rural où le taux de pauvreté est très élevé et où il est impossible d'imposer des frais de scolarité aux élèves.


bottom of page