top of page
  • Photo du rédacteurNathalie Lekobou

La Franco-Togolaise Clarisse Agbégnénou fait son entrée au Musée Grévin

La statue de la double championne olympique de judo, Clarisse Agbégnénou, a fait son entrée au Musée Grévin ce mardi 4 octobre et le public peut déjà y accéder.



Mardi le 04 octobre, la Franco-Togolaise Clarisse Agbégnénou est devenu la troisième tricolore sportive à rejoindre les rangs du musée Grévin à travers son double de cire qui a été réalisée par le sculpteur Stéphane Barret, un véritable honneur pour la championne qui s’affiche désormais aux côtés des plus grands sportifs de ce monde.


La section sport du musée Grévin ne comportait ces derniers temps que des statues d'hommes à l'instar de Kylian Mbappé, Camille Lacourt, Tony Parker et bien d'autres. Pour la première fois depuis le retrait des statues d'Amélie Mauresmo et Jeannie Longo, une femme a été représentée dans le célèbre musée parisien. Le public, pourra désormais contempler la réplique de la judokate Clarisse Agbegnenou qui est à titre de rappel la première athlète de sa discipline à trouver sa place depuis Brigitte Deydier en 1988, dans ce musée créé en 1882 par le journaliste Arthur Meyer et le sculpteur Alfred Grévin, qui accueille chaque année 700 000 visiteurs.


Sa place parmi les légendes n’est pas un hasard. En effet, avec cinq titres mondiaux, cinq titres européens et deux médailles d’or aux JO de Tokyo 2021, la Franco-Togolaise possède le plus beau palmarès du judo féminin français.


La double championne de judo féminin français ne voit pas cet hommage comme une conclusion à sa carrière. Après une pause pour donner naissance à son premier enfant Athéna, Clarisse Agbégnénou va désormais se concentrer sur son prochain grand objectif : les Jeux olympiques 2024.

Comments


bottom of page