top of page
  • Photo du rédacteurNathalie Lekobou

Ce que vous devez savoir à propos de la judokate Clarisse Agbégnénou

Clarisse Agbégnénou est la judokate française la plus titrée de l'histoire avec plusieurs titres mondiaux à son palmarès, elle s'approche du record féminin en la matière, voyage d'une légende franco-togolaise.


Originaire de l'Afrique de l'Ouest et plus précisément du Togo dans la région des plateaux, dont la capitale est Atakpamé, la famille Agbegnenou est issue d'un petit village dans la brousse appelé Imoussa.


Née le 25 octobre 1992 à Rennes en France, Clarisse et son frère jumeau sont nés deux mois avant le terme et placés en incubateur pour quatre semaines. En raison d'un rein mal formé, notre championne est opérée, après quoi elle entre dans le coma et se réveille après une semaine. Durant plusieurs mois elle continuera à bénéficier de soins quotidiens et d’une surveillance renforcée.


Seule fille de la fratrie, elle grandit à Gennevilliers entourée de ses trois frères et débute le judo à l’âge de dix ans suite à la découverte de la discipline au cours d’une activité avec son école et fait ses premiers pas au club d’Arts Martiaux d’Asnières à 13 ans. Un an et demi plus tard, elle rejoint la section sport-étude au pôle France d'Orléans où elle remporte sa première belle médaille internationale en devenant championne d'Europe cadette et vice-championne de France en 2008, puis championne de France junior en 2009.


À partir de là s’enchaînent les compétitions et convocations avec l’équipe de France. Sa progression fulgurante sur plusieurs années s'explique par une vie partagée entre entraînements à l'INSEP ('Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance), compétitions, victoires et formation scolaire.


Vice-championne olympique à Rio en 2016, la n°1 mondiale a mené l’ensemble des équipes de France en tant que porte-drapeau de la délégation française à deux reprises, lors des Jeux européens de Minsk en août 2019 et des Jeux Olympiques de Tokyo (2021), ou elle remporte le 27 juillet 2021, la médaille d’or aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.


Titulaire d’un Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport (DESJEPS) et Maréchal des logis chef de la Gendarmerie, Clarisse est une athlète accomplie et une femme déterminée. Marraine et ambassadrice de l’association SOS Péma, qui apporte son soutien aux prématurés et à leurs parents, notre championne milite pour le sport comme vecteur d'émancipation sociale qui contribue au bien-être, de même que pour le retour de l’enseignement du judo et de ses valeurs à l’école primaire et secondaire en parrainant une école labellisée Paris 2024 dans le 15e arrondissement de Paris. Elle participe également activement au combat pour l'égalité de traitement entre les hommes et les femmes en tant que marraine de l’opération « sport féminin toujours » aux côtés de la Ministre des sports, du CSA et la Secrétaire d’État en charge de l’égalité femmes hommes et de la lutte contre les discriminations.


Sacrée championne des championnes, elle détient le meilleur record du judo féminin français, avec une médaille d’or olympique (2020) et une médaille d’argent (2016), cinq titres de championne du monde (2014, 2017, 2018, 2019 et 2021), deux médailles d’argent mondiales (2013 et 2015) et cinq titres européens (2013, 2014, 2018, 2019 et 2020).

bottom of page