top of page
HISTORIQUE

L’APARD, anciennement appelée GPARD est née de la dure réalité de la vie de ceux qui sont « arrachés » ou « partis » un jour malgré eux de chez-eux. Pour les premiers, arrachés depuis des siècles, maintenus sous joug et déshumanisation ; pour les derniers, par des calculs savamment orchestrés, pour les pousser hors de chez-eux et exploités à l’infini. Les deux vagues sont utilisées pour jeter en spectacle le continent africain aux yeux du monde. Ballotés et ridiculisés entre les pays d’accueil et le continent d’origine dans un dénuement inhumain qui dure depuis trop longtemps.

Face aux faiblesses des dirigeants africains, un groupe de chercheurs et de manageurs africains a sur lui, qui par association, qui par groupe de travail informel, qui individuellement… de pousser la « réflexion sur le développement de la diaspora africaine et de l’Afrique à partir de programmes et projets endogènes. » Les initiatives ont donné naissance à l’APARD. La méthode et les résultats des actions sont révélateurs et éloquents. A ce jour, cet ensemble d’Africains du continent comme de la diaspora qui a travaillé dans l’ombre, organisé en Collectifs spécialisés dans divers domaines, détient un patrimoine de résultats impressionnants (brevets, technologies, savoir-faire, concepts, projets, etc.), capables véritablement de faire avancer simultanément la diaspora et le continent.
 

bottom of page